Conservation du sang et produits sanguins en laboratoire

Tout savoir sur la conservation du sang en laboratoire

La conservation du sang en laboratoire est un enjeux crucial pour les professionnels de santé, les chercheurs et les scientifiques. Pour garantir l’intégrité de ce produit à haute valeur sanitaire, il est essentiel de le conserver dans des conditions optimales. Délais et température de conservation, acheminement rapide des échantillons, recommandations pour le transport de produits sanguins… Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la conservation du sang et de produits sanguins en laboratoire !

Combien de temps se conserve le sang ?

Une fois prélevé sur le donneur, le sang doit être conservé dans des conditions optimales. S’il est conservé dans un environnement non adapté (trop chaud ou trop froid par exemple), ou s’il est conservé plus ou moins longtemps que la durée préconisée, il devient alors potentiellement obsolète et inutilisable.

Pour éviter les pertes, il est important de respecter les délais de conservation prescrits et de contrôler régulièrement la température des échantillons stockés en laboratoires. Pour rappel, voici les conditions recommandées pour chaque produit sanguin :

  • Le sang total (prélevé suite à un don et non séparé de ses éléments constituants) peut se conserver de 21 à 35 jours
  • Les concentrés de globules rouges peuvent être conservés jusqu’à 42 jours à une température de 2°C
  • Le plasma congelé se conserve 1 an maximum à une température de -25°C
  • Les plaquettes sont à conserver entre 20 et 24 °C pendant 5 jours

 

La nécessité d’un acheminement rapide après prélèvement jusqu’au laboratoire

 

Conservation de sang en laboratoire

Le rapport au temps joue un rôle crucial dans la conservation du sang et de ses cellules. De leur prélèvement jusqu’aux laboratoires, ces derniers doivent bénéficier d’un transport sous température dirigée et d’un acheminement rapide pour éviter tous risques potentiels.

Lorsque les échantillons de sang total sont acheminés en moins de 24h, ils doivent être maintenus à une température comprise entre 18°C et 24°C. Le maintien de ces températures permet d’éviter des risques comme la diminution de l’effet thérapeutique pour le patient malade notamment. Si le transport dépasse les 24h, alors la température préconisée changera. Elle se concentrera sur une plage de température plus restreinte (entre 2°C et 6°C) afin de pallier la diminution du niveau de 2-3 DPG (2,3-disphosphoglycérate) qui risquerait à son tour, de réduire l’efficacité thérapeutique.

Au delà du facteur temps, les températures jouent aussi un rôle important. Pour le plasma par exemple, lorsqu’il est conservé dans des plages de température comprises entre 18°C et 24°C, les éléments coagulants chutent. Le service de préparation des échantillons, doit alors sur congeler rapidement ses composants pour pallier les risques et maintenir le niveau des coagulants.

 

Pour les globules rouges, on s’aperçoit qu’avec le temps, ces derniers se dégradent. Dès qu’ils ont été prélevés, ils commencent petit à petit à perdre leur forme d’origine et les débris cellulaires se multiplient. Afin d’éviter qu’ils ne s’abîment, les laboratoires mettent en place un processus de cryopréservation. Les cryoprotecteurs vont alors remplacer les molécules d’eau dans les cellules afin d’éviter que ne se forme de la glace. Les globules rouges vont ensuite pouvoir être congelés à une température de – 65° pour une préservation optimale.

Vous l’aurez compris, à chaque typologie d’échantillons sanguins ses conditions spécifiques de conservation. Que ces produits aient pour finalité une analyse ou une transfusion, si ces conditions ne sont pas respectées les risques peuvent être multiples :

  • Détérioration des globules
  • Altérations des plaquettes
  • Risques bactériens et germes
  • Réduction de l’efficacité thérapeutique
  • Analyses faussées

 

Recommandations en matière de délais entre le prélèvement sanguin, la centrifugation et la congélation et conditions de transport des échantillons

 

Prélèvement, centrifugation, congélation… D’une phase à une autre les délais de conservation varient. De manière générale et sans précision, il est recommandé de centrifuger et de congeler les échantillons dans les 4 heures. Attention, cela peut différer en fonction de l’échantillon prélevé. Dans le cas du plasma par exemple, la centrifugation doit être réalisée dans les 30 minutes qui suivent le prélèvement.

 

Concernant les phases de transport des prélèvements sanguins, il est recommandé de favoriser le transport à température ambiante ou réfrigérée. Notez également que certains facteurs comme les températures trop extrêmes, les chocs et l’exposition à la lumière sont à éviter absolument pour ne pas altérer l’échantillon.

 

Le rôle des réfrigérateurs de laboratoire dans la conservation des échantillons de sang

 

Les réfrigérateurs ont une place centrale dans la conservation de produits sanguins en laboratoire. Ils fournissent un environnement contrôlé qui permet de maintenir les échantillons à la température optimale.

Pour préserver chaque produits sanguins et pour répondre à leurs conditions individuelles de conservation, il existe plusieurs types de réfrigérateurs pour laboratoire. On retrouvera notamment :

  • Les réfrigérateurs de laboratoire classiques utilisés par exemple pour la conservation d’échantillons de selles.
  • Les réfrigérateurs antidéflagrants (aussi appelé anti-étincelles) spécialisés dans le stockage de liquides inflammables et échantillons de produits chimiques dangereux
  • Les réfrigérateurs de banque de sang spécialisés dans la conservation de sang frais en laboratoire ou en banque de sang
Conclusion
Le sang est une ressource indispensable pour les professionnels de santé. Utilisé à de nombreuses fins, la conservation des produits sanguins en laboratoire constitue un enjeu majeur. Pour garantir son intégrité, les laboratoires portent une attention particulière aux températures prescrites et à la durée de conservation recommandée. Deux facteurs essentiels pour préserver ce produit à haute valeur sanitaire et ainsi en limiter les pertes.

Découvrez les autres articles
de nos catégories :