Conservation des analyses de selles et d’urine

Les analyses de selles et d’urine font partis des examens médicaux les plus courants. Du prélèvement, au stockage à domicile, en passant par le transport en laboratoire, les échantillons passent par de nombreuses phases. Pour garantir la fiabilité des résultats, des conditions de conservation spécifiques sont à respecter à chaque étape. Découvrez dans cet article, le protocole à suivre pour conserver efficacement les prélèvements de selles et d’urine durant leur parcours.

La conservation à domicile avant transmission au laboratoire

La conservation des prélèvements est une phase déterminante qui nécessite un protocole particulier. Afin de limiter les risques potentiels, il est important de prendre en considération les conseils qui vont suivre.

 

Les analyses de selles

Dans le cadre d’un examen bactérien (coproculture) ou d’un examen parasitologique des selles, la première étape consiste à effectuer le prélèvement au domicile du patient. Pour ce faire, il doit se munir du matériel nécessaire (récipient, cuillère et pochette à prélèvement) et privilégier un prélèvement durant la matinée. Il est important de rappeler que l’échantillon prélevé doit remplir entre un quart et la moitié du flacon fourni par le médecin ou le laboratoire d’analyses.

 

Pensez à bien rappelez au patient également qu’il doit indiquer la date, l’heure ainsi que son nom et prénom sur le flacon contenant l’échantillon prélevé. Il est important de préciser également que celui-ci doit être insérer dans la poche à prélèvement puis conserver dans un réfrigérateur à une température de 4°C.

 

Pour le transport, les prélèvements de selles frais doivent être acheminés à température ambiante dans les 24h qui suivent le prélèvement. Si le patient ne peut pas les transporter dans l’immédiat, il peut les conserver dans votre réfrigérateur à 4°C pour une durée de 24h à 48h. Dans le cas particulier d’une analyse de parasites, les échantillons de selles doivent alors être conservés à température ambiante et transportés dans les 12 h maximum qui suivent la collecte.

 

Les analyses d’urine

analyse-urine

L’ECBU (Examen cytobactériologique des urines) est un examen médical préconisé lorsque le patient souffre d’une infection urinaire ou de la présence de sang dans les urines. Il permet d’analyser les cellules (cytologie) et les bactéries (bactériologie) qui peuvent être la cause de ces symptômes.

Une fois le prélèvement urinaire collecté, il est important de sensibiliser le patient sur le respect des conditions de conservation :

  • Conservation à température ambiante (entre 15°C et 25°C) pour une durée maximale de 2 heures
  • Conservation dans le réfrigérateur (entre 2°C et 8°C) pour une durée maximale de 12 heures
  • Dans le cas d’une conservation dans un tube boraté, il est possible de conserver l’urine prélevée plus longtemps (jusqu’à 48 h) à température ambiante

Pour préserver la qualité de l’échantillon durant le transport, celui-ci est à conserver au frais (entre 2°C et 8°C). Dans des cas spécifiques, les durées et délais de transmission peuvent varier. Si les patients ont le moindre doute, rappelez-leur de ne pas hésitez pas à contacter leur laboratoire ou leur médecin traitant.

 

Sensibilisation du patient et intégrité du prélèvement

Mauvaise conservation de l’échantillon, contenant non adapté, variations de température… Les facteurs qui peuvent nuire à l’intégrité des prélèvements sont nombreux. Dans le cadre d’une analyse de selles ou d’urines, il est important de sensibiliser les patients aux différents phénomènes qui peuvent contaminer les échantillons, fausser le diagnostic et fausser les résultats des analyses.

 

Il est important de leur rappeler à l’oral ou à l’écrit via un formulaire, les conditions à respecter pour conserver le prélèvement à domicile, pour le stocker ou encore pour le transporter. Ces conditions sont indispensables car elles posent un cadre pour préserver l’intégrité des échantillons et limitent le risque bactériologique.

 

Réception et conservation des échantillons biologiques avant et après analyse

La phase pré analytique est une étape importante pour assurer la fiabilité du diagnostic final. C’est pourquoi, une fois réceptionnés en laboratoire, les prélèvements vont faire l’objet d’une procédure de vérification avant d’être conservés avec précaution, pré et post examen.

 

examen-biologique-laboratoire

La réception en laboratoire : traçabilité, tri et vérification des échantillons

Pour s’assurer que les échantillons prélevés sont conformes, les professionnels de santé vont s’attacher à plusieurs paramètres :

  • Une vérification de l’échantillon: La quantité prélevée est-elle suffisante ? L’acheminement de celui-ci, a-t-il été respecté les prescriptions en termes de durée et de température ?
  • Une vérification administrative: Le patient a-t-il bien renseigné ses informations sur le formulaire et directement sur le contenant de ses prélèvements ? Le patient a-t-il bien respecté les conditions pré analytique (horaires du prélèvement, jeûne, etc.) ?
  • Une vérification du contenant : Le patient a-t-il bien utilisé un contenant adapté ? Celui-ci est-il bien conforme ?

 

Une fois ces paramètres vérifiés et validés, le patient recevra un tampon de conformité sur sa prescription qui certifie l’intégrité de l’échantillon déposé.

 

Conservation des échantillons pré et post examen visuel, chimique et microscopique

Avant l’analyse, les échantillons transmis par les patients sont conservés dans des réfrigérateurs ou dans des congélateurs afin d’éviter le développement de bactéries.

Post examen microscopique, visuel, et chimique, les échantillons sont supprimés ou conservés pour une utilisation ultérieure (recherches, études en biologie, validation d’autres résultats d’analyse…).

Dans les deux cas, les laboratoires suivent le protocole strict qui leur est imposé pour garantir la fiabilité et la justesse des résultats d’analyses. Les échantillons sont ainsi toujours manipulés soigneusement par les professionnels de santé afin d’éviter tout risque de potentielle contamination.

 

 L’importance des réfrigérateurs dédiés aux prélèvements biologiques

Les tubes boratés permettent de conserver les prélèvements biologiques à très court terme. Ces derniers sont notamment utilisés pour conserver des échantillons sanguins ou de l’urine pour examiner le taux de glycémie. Ils sont généralement conservés à température ambiante pour une durée relativement courte.

 

La conservation des prélèvements en réfrigérateur est bien différente des tubes boratés car elle permet une conservation à long terme. Maintenus à une température comprise entre 2°C et 8°C, les échantillons biologiques peuvent être stockés pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois. Il existe également des techniques comme la cryopréservation pour congeler les liquides biologiques (comme l’urine) à long terme sans les dégrader

 

Les réfrigérateurs dédiés aux prélèvements biologiques jouent un rôle essentiel. Au-delà de maintenir la plage de température autorisée, ils sont équipés de système de surveillance de température. Un facteur important car il permet aux professionnels de santé de suivre 24H/24 la température des échantillons, d’être alertés en cas de dépassement et de garantir ainsi la justesse et la fiabilité des résultats par la suite.Haut du formulaire

Conclusion
La conservation des prélèvements d’urines ou de matières fécales est un processus qui nécessitent des conditions de stockage et de transport spécifiques. Dans ce processus, patients comme professionnels de santé ont un rôle à jouer que ce soit lors du prélèvement à domicile ou durant le processus de vérification en laboratoire. En respectant les conditions de conservation, vous garantissez la qualité des échantillons et vous contribuez à fiabiliser les résultats d'analyses et le traitement qui en découleront.

Découvrez les autres articles
de nos catégories :