Le suivi de température pour le transport d'organes

Une étude américaine de 2017 démontre que « plus de 60% des cœurs et des poumons prélevés chaque année sont perdus ». En effet, les greffons comme les poches de sang doivent être stockés et transportés dans un conteneur au matériel répondant à des caractéristiques bien précises. On parle de chaîne du froid des produits biologiques. Cette chaîne du froid du sang et des organes commence au moment du prélèvement sur le donneur et se termine au moment de la transfusion ou de l’opération. Le transport d’organe ou le transport de greffe sont différents mais nécessitent un suivi de température précis et continu. Le maintien en température est impératif. Par exemple, lors du transport de sang, celui-ci doit être maintenu à 4°C sans dérogation. Comme le rappelle le guide officiel de la chaîne du froid pour le sang de l’Organisation Mondiale de la Santé.

transport d'organe

Transport de greffe

Le maintien du greffon à température

Depuis dix ans, la tendance est d’élargir le pool de donneurs potentiels à des personnes à cœur arrêté ou à des donneurs âgés décédés de causes cardiovasculaires mais, par définition, ils sont plus difficiles à conserver et demandent un suivi d’autant plus rigoureux de la chaîne du froid.

Avec une recrudescence des maladies comme l’insuffisance cardiaque (1,5 million de patients en France) les greffes subissent une hausse générale de 30% depuis 10 ans en France. Les plus fréquemment pratiquées sont : les reins, le foie et le cœur.

Réglementation chaîne du froid

La norme EN 12830 : la surveillance de température à distance

Cette réglementation homologuée par l’AFNOR est sans doute la plus importante en matière de réglementation chaîne du froid puisqu’elle détermine les caractéristiques d’une surveillance de température durant le transport efficaces. Ses textes décrivent les fonctionnalités pour qu’un enregistreur de température connecté soit conforme. Pour le transport de greffe, l’enjeu d’une surveillance transport en temps réel est d’autant plus fort.

La norme EN 13486 : l’enregistrement des données de température

La norme EN 13486 est annexe et vient compléter la norme EN 12830 grâce à la spécification de l’utilisation des enregistreurs de température. Celle-ci intervient sur la partie vérification et test métrologiques des équipement de relève de température. Par exemple, elle permet d’appuyer les tests métrologiques, obligatoires sur les capteurs de températures dans le secteur de la santé et de la recherche biologique.

Suivi température transport d'organe

Caractéristiques du transport de greffe

Les conteneurs de chaque étape sont des bocaux, des boîtes et des sachets. Ils sont stériles, étanches et à usage unique.

L’organe doit être immergé dans un volume de liquide de conservation à précisément 4 ° pour ne pas abîmer les tissus et maintenir la viabilité.

Le conteneur possède une étiquette de greffon avec sa date de prélèvement et doit être équipé d’un traceur de température pour remonter les données en continu.

Dans certains cas, le greffon est déposé sur un lit de glace pilée non stérile pour le transport, et rangé dans trois conteneurs (primaire, secondaire et tertiaire) scellés et recouverts. Il est souvent recommandé d’utiliser une glacière isotherme et réfrigérée à l’alimentation électrique pour maintenir les cellules de l’organe prélevé.

medecins en train d'opérer avec infirmier suivant le tableau des données de santé du patient
k-app-sur-tablette-dans-le-laboratoire-phytocontrol

Pourquoi parler de traçabilité ?

Le suivi du transport de greffe

Aussi, l’enjeu réside dans le suivi de température à distance, pour pouvoir contrôler la réfrigération dans l’immédiat et préserver le greffon. En effet, la solution de perfusion doit être maintenant à 4 °C et le sang du donneur qui continue d’alimenter le cœur dans le cas d’une transplantation doit être maintenu entre 4 °C et 6 °C.

La machine qui maintient le cœur est la dernière étape avant une transplantation. Celle-ci doit accueillir un organe qui n’a subi aucun dommage et le traceur de température en temps réel est la garantie d’un suivi de température à distance et donc de la viabilité de l’organe en bout de chaîne.

Si le greffon fait l’objet d’une traçabilité d’identification, sa maintenance est toujours aléatoire et non garantie.

Chaque acteur depuis le prélèvement jusqu’à la greffe est garant de son état. Le matériel isotherme et réfrigérant est un moyen de contenir, mais pas un moyen de suivre la température des organes transportés. Il faut pouvoir garantir la chaîne du froid jusqu’à l’opération.

De la même façon, les produits médicamenteux nécessitent un suivi de température et un bon conditionnement. La traçabilité des produits de santé est un enjeu connu qui a amené différents organismes à travailler sur des solutions pérennes pour assurer la qualité des chaînes d’approvisionnements et l’accès au soin partout dans le monde.

 

Vous êtes acteur de la chaîne du froid dans le secteur de la santé ?

Découvrez nos solutions de surveillance de température connectées clés en main.

K-tag

K-TAG

Un appareil de mesure autonome

Connectivité Bluetooth

Portée jusqu’à 500 m

Sauvegarde automatique

3 à 5 ans d’autonomie

K-hub

K-HUB

Un routeur intelligent et connecté

Connectivité mondiale

Réseaux multi-opérateurs

Batterie longue durée

Appairage des K-TAG

K-app

K-APP

Une application web intuitive

Alertes en temps réel

Personnalisation des interfaces

Algorithmes intelligents

Sécurisation des données