Qu'est-ce que la chaîne du froid ?

Pour bâtir une chaîne du froid de qualité, il est nécessaire de connaître les besoins des utilisateurs, des circuits logistiques, des parcours à l’hôpital, des tournées de répartiteur, les circuits logistiques internationaux, les contraintes du patient à domicile comme à l’hôpital mais aussi les possibles marges de manœuvre et les enjeux y compris économiques.

Les solutions développées et mises en œuvre jusqu’ici sont trop souvent des solutions développées pour d’autres utilisations. Le réfrigérateur ménager reste très souvent utilisé comme enceinte climatique à l’officine, le camion frigorifique est utilisé pour le transport de produits de santé à faible inertie et fragiles.

plateforme logistique avec des cartons

La bonne conservation des produits

 

L’utilisation d’une sonde de température dans les frigos de pharmacie

Aujourd’hui chaque laboratoire pharmaceutique doit connaître la sensibilité aux températures des médicaments. Cette connaissance passe par une étude de stabilité longue et coûteuse.

Pour accéder plus rapidement au marché, ces études peuvent être abrégées, entraînant des contraintes plus importantes de conservation. Ainsi, 50% des médicaments thermosensibles introduits en France doivent être conservés entre +2 °C et +8 °C.

Les enjeux tant économiques que de sécurité sanitaire sont conséquents et optimiser le suivi de température et empêcher la rupture de la chaîne du froid des médicaments thermosensibles est devenu une nécessité.

Les produits froids ou congelés sont stockés dans des entrepôts, des chambres froides avec l’aide de packaging isothermes ou réfrigérants.

Mais, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la logistique des produits froids doit faire l’objet d’une surveillance de température dirigée en continu de ces variations de températures.

Et, un simple enregistreur de température ne suffisant pas, il faut s’assurer que chaque produit, avec ses caractéristiques fait l’objet d’une surveillance de température à distance et en temps réel avec une précision optimale.

Toujours selon l’OMS, l’emballage doit être complémentaire à la solution de suivi de température du produit.

Les enjeux sanitaires et économiques de la surveillance de température

L’importance du respect de la réglementation de la chaîne du froid lors du transport

20% du CA réalisé par l’industrie pharmaceutique française sont issus de produits froids. Et ce chiffre ne cesse d’augmenter, notamment avec l’explosion des biotechnologies. Ces produits ont un coût souvent très élevé.

Et, sur la totalité des médicaments vendus dans le monde, c’est un sur deux qui est thermosensible (à +2°C et +8°C). Ils nécessitent donc un suivi de température précis des variations de températures sur tout le processus de transport et stockage en plaçant un capteur de température connecté.

La multiplicité des acteurs et la complexité des échanges internationaux de produits froids représentent un enjeu mondial considérable économique et sanitaire.

Les effets physico-chimiques sur ces produits frais peuvent avoir des conséquences lourdes sur les patients. Les réactions à la hausse de température sur une durée trop importante va entraîner une inefficacité voire une dangerosité si le produit est injecté ou ingéré.

Par exemple « les vaccins et l’insuline sont dénaturés par congélation, l’hydrocortisone et la lactulose sont détruites par réfrigération » nous explique l’OMS. Pour le sang « le froid peut entraîner la destruction de la membrane des globules rouges (hemolyse) et la libération de l’hémo­globine qui déclenche douleurs, fièvres, ictère et mort ».

Les conséquences en cas de non-respect de la chaîne du froid

La traçabilité de température réfrigérateur

Un million et demi de cas d’intoxications alimentaires et plus de 200 décès sont enregistrés par an en France. 70% des cas identifiés sont liés au développement de bactéries, dus au mauvais suivi de la température alimentaire.

La rupture de la chaîne du froid n’est pas un phénomène uniquement saisonnier. Si la hausse des températures externes est certainement un facteur amplificateur, la solution la plus fiable pour pallier cette problématique est d’utiliser une sonde de température connectée en temps réel afin d’anticiper les risques de pertes, causées par un suivi de la température alimentaire trop laxiste.

Les aliments possèdent des agents pathogènes qui rassemblent : les bactéries (salmonelles, listeria…), les virus (hépatites A, E…) ou encore les parasites (taenia, toxoplasmose…).

Les variations de températures entraînent la rupture de la chaîne du froid et le développement de ces germes.

Pourtant, l’Institut de Veille Sanitaire français (InVS) rappelle que les chiffres sous-estiment la réalité. Et, les équipements mis en place ne sont pas toujours aussi efficaces qu’un capteur de température connecté.

En effet, la prolifération des germes dans les aliments n’est pas forcément visible à l’œil nu, ni vérifiable.

C’est la raison pour laquelle il existe des protocoles de suivi de la température alimentaire dans les chaînes de productions et de distributions, afin de prévenir une possible rupture de la chaîne du froid.

L’équipement indispensable pour la logistique froid reste la sonde de température wifi connectée à distance, il saura détecter le commencement de la rupture de la chaîne du froid afin d’agir avant qu’il ne soit trop tard pour les produits. 

Twitter
Facebook
LinkedIn
solution koovea complète

Solution de suivi de température en temps réel et à distance

Découvrez notre solution pour la surveillance de température en continu durant la logistique de vos produits, pour l’assurance d’un chaîne du froid respectée.

Un service tout-en-un et sans interruption grâce à une technologie breveté répondant aux normes et réglementations en vigueur.